5 raisons pour lesquelles les aînés devraient adopter la technologie – par un tuteur en technologie

Déjà deux ans que Tuteurs pour aînés assiste ses clients dans l’apprentissage de la technologie. Plusieurs aînés ont la volonté d’apprendre à naviguer les eaux de plus en plus diversifiées de la toile virtuelle, des médias sociaux et des nouvelles technologies. Parallèlement, plusieurs sont inquiets face aux impacts potentiellement négatifs qui peuvent découler de l’usage de la technologie moderne.

Nous vous présentons donc, ci-dessous, une liste des 5 principales raisons – découlant d’observations sur le terrain au cours de 700 heures de tutorat – pour lesquelles adopter la technologie sans crainte peut être une expérience positive.

1. Communiquer avec sa famille et ses amis

3487954077_a8dd27cf59_bLa technologie de communication est souvent dépeinte comme un frein à la communication interpersonnelle. L’image de la jeunesse scotchée à ses appareils électroniques contribue à perpétuer cette idée que la technologie nuit au développement d’aptitudes sociales. Il serait facile et malvenu de généraliser cette perception pour condamner l’usage de tels moyens de communication. Dans les faits, de nombreux clients ont témoigné de l’utilité qu’a eu pour eux et pour leur vie sociale le fait d’apprendre à utiliser le courriel, Skype, Facebook, Aeton ix, etc.

Il va sans dire que passer trop de temps devant un écran a des effets néfastes. Tout comme passer trop de temps au soleil ou être trop sédentaire… bref, tout comportement dans l’excès peut entraîner des conséquences négatives. Les médias sociaux, il est important de le souligner, révolutionnent la communication de la même façon que le téléphone avant eux. Les médias sociaux modifient la manière de laquelle nous interagissons avec les gens et c’est loin d’être une mauvaise nouvelle.

2. La recherche, le magasinage et la collecte d’information préalable

purchasing-689442_960_720Si l’on compare la toile à une gigantesque bibliothèque, alors il vous faut une porte pour y accéder. Le navigateur de recherche (Internet Explorer, Google Chrome, Opera, Firefox, Safari, etc.) sert de moyen d’accès à cette mine d’or d’information. Il vous faut également un bibliothécaire pour vous guider ; le moteur de recherche (Google, Bing, Yahoo, AOL, etc.) remplit ce rôle. Ensuite, il vous faut des livres. Imaginons que chaque site Web est un bouquin. C’est d’ailleurs parce qu’une page Web et un livre sont similaires qu’on appelle un « signet » une page (ou une partie d’une page) qu’on a enregistrée dans ses favoris.  
Franchir le pas de la plus vaste, plus novatrice et plus actuelle bibliothèque au monde peut être à la fois infiniment enrichissant et, ma foi, très intimidant. Chez Tuteurs pour aînés, lorsque nous montrons à nos clients comment magasiner en ligne, nous les accompagnons dans la recherche de ce qu’ils convoitent, de la même façon qu’ils le feraient s’ils avaient allaient un aspirateur chez Sears, Walmart ou Canadian Tire, en menant une comparaison entre les différents produits et leurs prix. 
Grâce à Internet, tout cela est possible du confort de chez soi.  Si vous ne 
désirez pas fournir un numéro de carte de crédit pour un achat en ligne, il vous est tout de même possible de faire toutes les recherches préalables à l’achat en magasin, dans l’anonymat, avant même de sortir. Le meilleur produit, le meilleur rapport qualité-prix, les meilleures critiques de clients ayant acheté tel ou tel produit ; il vous est possible de rassembler, à votre rythme et selon vos critères, toutes les informations préalables au déplacement en magasin pour effectuer l’achat. Il est notablement plus facile de faire une bonne affaire à partir d’une décision réfléchie et étayée. Il y a 10 ans, il était virtuellement impossible (jeu de mot involontaire) d’assurer ainsi la qualité de ses achats.  

 

3. Le divertissement

traditionnels de télévision pour se tourner vers de nouvelles alternatives. 
Personnellement, j’ai opté pour un plan de données internet illimités à la maison comme au bureau. Pratiquement tout ce que je regarde et ce que j’écoute est disponible en ligne  et même lorsque ça ne l’est pas, c’est souvent une question de jours ou de semaines avant que ce le soit. Il existe d’innombrables sites gratuits sur lesquels il est possible de regarder des vidéos, des films, des émissions ; de jouer à des jeux ; d’écouter de la musique ; bref, les possibilités sont quasi-infinies quels que soient vos intérêts, le tout du confort de votre foyer. 
Tout ce qu’il vous reste à faire est d’apprendre à bloquer et à naviguer au travers des publicités parfois encombrantes.  
 
Grâce à la réalité augmentée (RA), il sera plus tôt que tard possible de voir nos proches sous forme d’hologrammes projetés (téléportation par RA), comme s’ils étaient dans la même pièce que nous. Skype, révolutionnaire à sa création tout de même récente, nous paraîtra dès lors comme une technologie désuète.  Déjà, il est possible de participer à l’événement technologique viral de l’heure : l’application Pokémon Go. Je sais, je vous ai perdu en parlant d’holoportation, mais ne laissez pas ces grands mots qui s’ajoutent à notre langage vous intimider. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en termes de divertissement, l’univers virtuel est inégalé, offrant une pléthore d’avenues à explorer, et sur lesquelles il est beaucoup plus simple de naviguer que vous ne pouvez le croire. Demandez simplement à Google de vous trouver des résultats en lien avec n’importe lequel de vos intérêts et laissez la magie du Web vous convaincre.  

 

4. Nouvelles et informations fiables et à jour générées par le public.

maxresdefaultÉgalement trouvables, des nouvelles et des informations peu fiables. Wikipédia est une encyclopédie collaborative qui n’est pas suffisamment soutenue pour être citée académiquement. Elle est, toutefois, une source d’information considérable et utile à bien des égards, qui découle d’un effort commun de gens favorisant le savoir, et qui peut à tout le moins diriger vos recherches.  
 
Ce qui distingue l’internet d’une bibliothèque il y a trente ans, c’est le processus par lequel une information est publiée. Un livre est rédigé, lu, édité, révisé, les propos sont normalement mis à l’épreuve, puis le livre publié par une maison d’édition qui en endosse le contenu. Et même en suivant tout ce processus, n’y-a-t-il pas des livres sur les tablettes, publiés au fil des ans, dont la publication est discutable? Vous conviendrez sans doute avec moi que oui.  
Imaginez à présent que n’importe quel quidam, moi inclus, puisse écrire un commentaire, un texte, l’équivalent d’un livre, même, sans réelle compréhension du  ou expertise dans le   sujet. L’internet permet à cet auteur autoproclamé de faire résonner ses propos auprès d’un autre quidam qui n’a peut-être pas la connaissance ou le discernement nécessaire pour remettre en question les informations qui lui sont présentées.  
C’est le cas partout autour du monde et c’est pourquoi il est important de 
comprendre que toute information disponible sur internet n’est pas forcément fiable, même quand elle en a l’air à première vue. Cependant, avec un effort minime, il est possible de se prévaloir d’outils pour trier sur le volet la fiabilité des sources et de prendre avantage du fait qu’à partir d’un simple téléphone intelligent, il est possible de vivre les évènements,  du domaine public comme du domaine privé, au moment même  ils se déroulent. Cela peut donc servir au monde entier pour suivre une tragédie en simultané, ou encore pour partager un moment privilégié entre une grand-maman et sa petite-fille. Les possibilités sont 
infinies!  
 
Pour en revenir à l’actualité, pourquoi ne pas suivre des sources fiables 
d’informations   telles que des pages de quotidiens ou de magazines réputés? Un moyen efficace de regrouper ses intérêts à un seul endroit tout en se gardant « au courant »!  

5. Informations liées à la santé et auto-assistance

Dernière, mais non la moindre, une excellente raison pour les aînés de faire usage de la technologie est l’accès à de l’information du domaine de la santé. C’est d’ailleurs le sujet principal de recherche sur le Web par les internautes du troisième âge. Avec un ordinateur, le temps  les informations commanditées vous parvenaient grâce à un téléviseur est révolu. Il est possible d’obtenir des informations personnalisées à vos besoins plutôt qu’aux gens qui ont un intérêt quelconque à vous vendre leur salade. Bien que le contenu commandité existe également sur le Web, on peut aussi y dénicher de l’information fiable et objective.  
Attention cependant de ne pas « Googler » des symptômes et de paniquer à l’idée d’un mal auto-diagnostiqué. Utilisez plutôt cet outil pour être proactif en ce qui concerne votre santé!  Internet regorge également d’activités qui retardent les désagréments forcément liés à l’avancement de l’âge. 
Mon grand-père de 81 ans ne jure que par ses jeux 
de puzzle virtuels chaque matin. 
 
« Les puzzles me gardent en focus. Quand je ne joue pas à mes jeux, j’ai 
l’impression d’oublier davantage. » 
 
 Grand-père Kazarian 
 
Il existe également d’autres ressources sur le Web, telles que Skillful Seniors, Google Scholar et plusieurs autres, visant à vous accompagner dans une navigation sécurisée du cyberespace.  
 
À votre tour de vous défaire de vos préjugés, de mettre la main sur une souris et d’apprécier pleinement les bénéfices qu’il est possible de tirer de cette expérience à l’échelle humaine, du confort de votre foyer, prudemment et sans entrave.  
 
Que pensez-vous de notre liste? Peut-être avons-nous oublié quelque chose, ou 
bien vous avez un avis divergent? Nous attendons vos commentaires! 
 
Par Haik Kazarian 

 

One thought on “5 raisons pour lesquelles les aînés devraient adopter la technologie – par un tuteur en technologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *